Alliance biblique française

Joëlle Mongredien : « Tout ce qui traite de la Bible est important à mes yeux. »

Accueillante, bienveillante, attentionnée, ouverte d’esprit, altruiste, érudite, généreuse et solidaire ; cette liste n’est pas exhaustive mais reflète bien une partie de la personnalité de Joëlle.

Après 38 années passées à l’Alliance biblique française, Joëlle Mongredien part à la retraite au mois d’avril 2022. En vous proposant son interview, nous souhaitions rendre hommage à celle dont le départ causera indéniablement un vide au 6Lhomond. 

"Mémoire vivante de l’ABF, elle fut l’une des premières personnes à m’accueillir en 2015. Avec passion, elle m’a permis de découvrir les nombreux trésors liés à la précieuse histoire de notre association. Premier contact pour nos donateurs ou nos partenaires, c’est avec beaucoup d’émotion que nous la laissons partir. J’ai rencontré une précieuse assistante, je laisse partir une amie. Merci Joëlle !" Jonathan Boulet, directeur général de l'Alliance biblique française  

 

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je m'appelle Joëlle Mongredien. Je travaille à l'Alliance biblique française depuis janvier 1984. Officiellement, mon intitulé de poste est secrétaire, mais je fais des choses diverses et variées. Je m’occupe par exemple du traitement des dons ou encore du lien avec les aumôneries de prison. Un aspect que j’apprécie tout particulièrement dans mon travail est la relation avec les donateurs. Je suis touchée quand certains me glissent un petit mot personnel alors même que je ne les connais pas.

 

Est-ce que vos tâches ont beaucoup évolué depuis vos débuts ?

Oui. Au début, il n'y avait pas beaucoup de dons. Puis, j’y ai consacré de plus en plus de temps. Inversement, je me suis toujours occupée du standard téléphonique, mais le nombre d’appels a chuté, surtout depuis que l’on a externalisé le traitement des commandes. Mes responsabilités ont donc évolué. Et puis quand j'ai commencé à travailler, on se servait encore de machines à écrire ! Nous n’avions pas de logiciel pour le traitement des dons. Internet et la suite Microsoft ont tout révolutionné.

 

Comment en êtes-vous arrivée à postuler à l’Alliance biblique française en 1984 ?

J'étais membre d'une Église Assemblée de Dieu à Goussainville. La femme du pasteur connaissait bien Jean Boyer, le secrétaire général de l’époque. Je travaillais alors dans un Monoprix. Elle m’a parlé du poste et me voilà arrivée à l’Alliance biblique française. J'étais l’une des plus jeunes de l’équipe. Maintenant, je suis la plus âgée !

 

En 38 ans, vous avez eu l’occasion de suivre les évolutions de l’Alliance biblique française…

Tout à fait. Déjà au niveau des déménagements. Nous avons commencé à Pierrefitte, en Seine-Saint-Denis, où nous avions deux entrepôts. C’était trop petit. Nous sommes partis à Villiers-le-Bel, dans le Val-d’Oise. Puis, lorsque nous avons externalisé la distribution, nous sommes venus dans le 15e et maintenant dans le 5ᵉ. Au niveau des secrétaires généraux également. J’en ai connu sept différents : Jean Boyer, Serge Oberkampf de Dabrun, Christian Bonnet, Bernard Coyault, René Léonian, Elsbeth Scherrer qui a exercé par intérim, et puis Jonathan Boulet aujourd’hui.

 

Qu’est-ce qui a inspiré cette longue carrière ?

J’ai été très attachée à mon poste, parce que tout ce qui traite de la Bible est important à mes yeux, et aussi parce que j'ai pu évoluer dans mon poste. Le positionnement de l’Alliance biblique française, le fait que l’on n'impose pas la Bible aux gens mais qu’on la propose dans un esprit d'ouverture, compte beaucoup pour moi. J’ai aussi apprécié travailler dans la joie et la bonne humeur.

 

Avez-vous une anecdote à nous partager ?

Une fois, un donateur nous fait un don par chèque. Il oublie malheureusement de le signer. Je lui retourne avec un petit mot. Il était gêné. Il me répond en s’excusant de son étourderie… mais son chèque n’est toujours pas signé ! Moi qui aime bien rigoler, ce jour-là j’ai été servie.

 

Qu’allez-vous faire maintenant ?

Je pars à la retraite le 1e avril. Et ce n’est pas un poisson d’avril ! Je ferai du bénévolat sans savoir encore dans quelle association. Dans l’hôpital qui est à côté de chez moi, il y a des gens qui passent et qui proposent des ouvrages aux patients. Je trouve que c'est une belle initiative. Je vais voir. En tout cas je vais en profiter pour lire, la lecture étant une passion pour moi. 

 

© Cet article est issu du Biblioscope de l'Alliance biblique française paru en mars 2022. Pour consulter l'intégralité du biblioscope, cliquez ici 

Soutenir le projet

Je soutiens ce projet en faisant un don

Pour faire un don au tritre de l'impôt sur le revenu, cliquez ici La Fondation Bible & Culture est également habilitée à recevoir les dons dans le cadre de l 'IFI

Découvrez les 5 traductions de la Bible réalisées par l'Alliance biblique française sur Editionsbiblio.fr

La Sainte Bible « Colombe » Notes intégrales
Colombe - Nouvelle Segond révisée (1978) La Sainte Bible « Colombe » Notes intégrales
30.95
Produit épuisé
La Bible Parole de Vie - Standard
Avec les deutérocanoniques La Bible Parole de Vie - Standard
11.50
La Bible TOB - Notes intégrales
Notes intégrales La Bible TOB - Notes intégrales
140.00
Produit épuisé