Alliance biblique française

Traduction de la Bible dans un cadre global

Publié le 29 octobre 2019

Alexander Schweitzer, directeur de l’Alliance biblique universelle, nous rappelle les différentes étapes de la traduction de la Bible dans un cadre global. Il souligne que la mission de l’Alliance biblique universelle n’est pas de remplir des étagères de Bibles mais bien de remplir des cœurs.

Chers amis,
  
On compte actuellement environs 7300 langues dans le monde, parlées par plus de 7 milliards de personnes. La Bible complète a été traduite dans quasi 700 langues, plus de 1500 langues disposent de la traduction du Nouveau Testament, et dans quelque 1100 langues il existe une traduction d’un « livret » (comprenant par exemple les évangiles, les Psaumes, ou encore quelques livres bibliques). 
 
Il reste donc quasi 4000 langues sans le moindre texte biblique traduit, ce qui correspond à plus de 600 millions d’êtres humains totalement privés de la Bible ou disposant de quelques fragments seulement. Les chiffres mentionnés intègrent les langues de signes. 
 
Ce panorama nous rappelle non seulement l’ampleur de la tâche en termes de nombres, mais il nous invite avant tout à reconnaître la contribution unique que chaque langue et chaque culture peut apporter à une compréhension plus profonde du texte biblique. Il nous appelle donc à accueillir la diversité linguistique comme un enrichissement et un approfondissement de notre compréhension de la Parole de Dieu qui cherche à s’incarner dans les différentes cultures et communautés. Réaliser des traductions dans des langues qui n’ont jamais eu le moindre texte biblique traduit, c’est souvent apporter une contribution forte à la préservation et au renforcement de l’identité culturelle de ses locuteurs. L’année internationale des langues autochtones de l’UNESCO nous rappelle à cette réalité.
 
Au-delà de leur travail sur ce qu’on appelle des primo-traductions, les Sociétés bibliques s’emploient depuis toujours à réaliser des traductions nouvelles (là où il en existe déjà de plus anciennes) ainsi que des révisions. C’est une manière de répondre à l’évolution des langues, l’évolution des cultures, l’évolution des publics, l’évolution des connaissances (par exemple dans les domaines de l’archéologie ou de l’exégèse), mais aussi d’exprimer notre conviction que la tâche de mettre à disposition des traductions de la Bible accessibles est une tâche sans fin.
 
La Bible Nouvelle Français courant est une révision exigeante et rigoureuse. Elle cherche à renouveler l’accès aux Écritures, dans une langue qui parle aux femmes et aux hommes d’aujourd’hui. Elle met en œuvre la méthode d’équivalence fonctionnelle, c’est-à-dire de faire en sorte que le sens « fonctionne » et que la signification « équivalente » soit exprimée dans la langue réceptrice.
 
Nous adoptons cette démarche parce que l’Alliance biblique universelle a pour mission non de remplir les étagères de livres, mais de remplir les cœurs – ou, pour le dire plus sobrement, de permettre à chaque personne d’accéder au contenu, au message que contient la Bible. Là où les gens s’identifient de moins en moins avec l’Église en tant qu’institution, où le vocabulaire ecclésial traditionnel et les paroles liturgiques deviennent pour la plupart un obstacle plutôt qu’un repère d’identification, le texte biblique en langue courante s’efforce de jeter un pont et de lever l’hésitation qu’une société sécularisée est susceptible d’éprouver lorsqu’elle approche la Bible.
 
La comparaison entre les introductions de la Nouvelle Français courant et celles de la Bible en français courant désormais ancienne montre précisément cette intention : les introductions ne se limitent pas à une simple présentation du texte biblique, mais elles s’efforcent de placer chaque livre dans le contexte contemporain d’une société sécularisée et s’interrogent sur l’intérêt de sa lecture. Elles intègrent la dimension de la culture, des arts, elles abordent l’influence du texte et du message bibliques sur le monde dans lequel nous vivons, et elles ouvrent sur des questions existentielles.
 
La Bible Nouvelle Français courant n’est pas appelée à être confinée dans l’hexagone ! Dès les premières étapes de révision du texte, une collaboration par-delà les frontières a été instaurée de manière à refléter les différentes cultures et traditions au sein du monde francophone. Sans nul doute traductions en cours ou à venir dans des communautés francophones consulteront et utiliseront-elles la NFC, qui deviendra une référence importante pour des manuels et outils de travail en tout genre. En 2018 le français était la cinquième langue par ordre de diffusion dans le monde.
 
Enfin, l’interconfessionnalité est une des caractéristiques qui distingue l’Alliance biblique universelle parmi les organisations de traduction biblique, et une de ses valeurs centrales dès ses origines. Immédiatement après la Seconde Guerre mondiale, les Sociétés bibliques décidèrent de se donner la main dans le cadre d’une seule Alliance mondiale, fortes de la conviction que seul le message vivifiant de la Bible constituait une base commune permettant à tous les chrétiens de guérir les plaies et les déchirements qui divisaient alors l’Europe. La Bible NFC s’inscrit dans cette tradition de création d’unité, et son caractère interconfessionnel mérite qu’on s’y arrête un instant. Non seulement en existe-t-il une édition incluant les livres deutérocanoniques, mais aussi, et surtout, la composition de toutes les équipes chargées de cette traduction était-elle intentionnellement et véritablement interconfessionnelle. C’est capital du point de vue de l’appropriation dénominationnelle et – j’ose l’espérer – de l’utilisation du texte. Et c’est encore plus remarquable en tant que contribution à la théologie biblique au sein des différentes traditions dénominationnelles et, ultimement, à une plus grande unité.
 
Traduire la Bible constitue une tâche vraiment complexe. Traducteurs, exégètes et réviseurs se voient confrontés à des enjeux culturels, des problèmes linguistiques, des difficultés administratives (y compris la question du financement ou des enjeux de « pouvoir », de « prise de décision »), ainsi qu’au poids des traditions et théologies ecclésiales qui ont souvent une influence absolument considérable sur le processus de traduction biblique. Dans cette optique, j’espère que mes vifs remerciements et mes sincères félicitations à la Société biblique française ainsi qu’à toutes les équipes et personnes qui ont donné le meilleur d’elles-mêmes pour réaliser cette traduction seront reçus comme bien plus que des politesses creuses et convenues.
 
Si la NFC contribue au renforcement d’une identité chrétienne au sein de la société moderne, si la NFC peut être un outil modeste pour créer une plus grande unité parmi les dénominations, les religions, les êtres humains, si la NFC sert de vase à l’amour de Dieu pour venir à notre rencontre les bras grands ouverts, et même si elle n’est qu’une délicate invitation à écouter et puiser quelque espérance – alors tous les efforts et frustrations, toutes les ressources et toute l’énergie mobilisées pour cette révision du Français courant auront valu la peine et seront pour ainsi dire  « rendus » au centuple.
 
C’est pourquoi, rendons grâce ce soir, réjouissons -nous et ayons confiance que la Nouvelle Français courant deviendra un lieu de rencontre, d’espérance, d’amour entre Dieu et les êtres humains, et entre nous tous.

Alexander Schweitzer
Alliance biblique universelle
Directeur exécutif du Ministère biblique mondial et responsable de la Traduction biblique mondiale 

Exode 2.11-11 - NFC

11. Un jour Moïse, devenu adulte, alla voir ses frères, les Hébreux. Il fut témoin des travaux forcés qui leur étaient imposés. Il aperçut un Égyptien en train de frapper un de ses frères hébreux.

Soutenir le projet

Soutenir le projet

Je soutiens ce projet en faisant un don

Pour faire un don au tritre de l'impôt sur le revenu, cliquez ici La Fondation Bible & Culture est également habilitée à recevoir les dons dans le cadre de l 'IFI
***9***

Découvrez les 5 traductions de la Bible réalisées par l'Alliance biblique française sur Editionsbiblio.fr

La Bible en français courant - Gros caractères
Avec les deutérocanoniques La Bible en français courant - Gros caractères Auteur : Collectif
Prix : 41.00 EUR
La Nouvelle Bible Segond - Edition d
Edition d’étude La Nouvelle Bible Segond - Edition d'étude Auteur : Collectif
Prix : 46.50 EUR
La Sainte Bible « Colombe » Notes intégrales
Colombe - Nouvelle Segond révisée (1978) La Sainte Bible « Colombe » Notes intégrales Auteur : Collectif
Prix : 30.95 EUR
La Bible Parole de Vie - Standard
Avec les deutérocanoniques La Bible Parole de Vie - Standard Auteur : Collectif
Prix : 11.50 EUR
La Bible TOB - Notes intégrales
Notes intégrales La Bible TOB - Notes intégrales Auteur : Collectif
Prix : 140.00 EUR