Alliance biblique française

L’Expo Bible, une aventure

La Bible, patrimoine de l'humanité

« L’Expo Bible, c’est avant tout une extraordinaire aventure humaine ! » Cette constatation est reprise par tous ceux qui, de près ou de loin, ont participé à l’organisation de la grande exposition de l’Alliance biblique française La Bible, patrimoine de l’humanité.

Un moment fort
 
« Avec l’Expo Bible, j’ai vécu un moment fort, raconte Yves Sallard, qui était responsable de la logistique pour l’exposition biblique au Mans en mars dernier. Dès la préparation, on sentait que cela allait nous changer. Ensuite, il y a eu une progression. Au moment du montage, on a pris des repas ensemble, et quelque chose s’est passé. Et puis, on a le temps d’échanger quand on monte des panneaux ensemble ! »
Matthieu Arnera, chef de projet Expositions à l’Alliance biblique française, l’a vu par lui-même : lorsque le semi-remorque est reparti, emportant l’exposition biblique, personne ne voulait se quitter. Il s’était passé quelque chose de si fort pendant tous ces mois de préparation (dix-huit !), et la durée de l’exposition biblique elle-même (trois semaines), que chacun voulait faire durer l’aventure encore un peu…
 
 
Une communauté
 
« Après l’exposition, les liens humains qui ont été tissés entre les 175 bénévoles sont un terreau dans lequel quelque chose peut germer, ce n’est plus plaqué, confie Marie-Françoise Berthomé, qui était responsable de l’accueil au Mans.
« Chaque année, au moment de la Semaine de l’unité, fin janvier, le Groupe œcuménique du Mans organise une veillée de prière. Cette année, elle a eu un tout autre vécu. C’était vraiment une communauté qui priait ! Les gens se connaissaient, travaillaient pour un même projet – c’était un peu plus d’un mois avant l’exposition – ils n’étaient plus des étrangers les uns pour les autres. C’est beau. »
 
 
Du respect, de l’estime
 
Un autre événement, nettement moins heureux, a montré l’importance des liens fraternels qui s’étaient noués. Pendant la troisième semaine de l’Expo Bible, trois enfants et leur père ont été assassinés à Toulouse dans une école juive. Dans toutes les synagogues de France, un moment de prière a été organisé.
« On s’est retrouvé extrêmement nombreux, en tant que citoyens déjà, et appartenant aussi à différentes Eglises, à la synagogue du Mans, reprend Marie-Françoise. C’était un signe visible du respect, de l’estime même qui se sont développés pendant l’exposition, entre communautés chrétiennes, mais aussi avec la communauté juive. »
 
 
 
Gilles et Marie-Françoise Berthomé, président de l'association et responsable de l'accueil au Mans
Matthieu Arnera pendant la pré-visite de l'exposition au Mans
 

Le chemin
 
Lors des moments difficiles – avec principalement un problème concernant la salle qui devait accueillir l’exposition –, Gilles Berthomé, le président de l’association, répétait : « C’est le chemin qu’on va faire ensemble qui est important. » Lors de son rapport moral, il a souligné : « Vous savez bien maintenant que c’est vrai ! »
Le conseil d’administration de l’association de l’Expo Bible – composé des « membres fondateurs », des responsables des différentes commissions, du trésorier, du secrétaire et du président – a lui aussi été une aventure humaine très riche. Au Mans, le conseil s’est réuni toutes les quatre semaines pendant la durée de la préparation, et plus encore à l’approche de l’exposition, ce qui a permis de surmonter les difficultés rencontrées dans la préparation.
 
 
Cinq éléments de réussite
 
Pour Gilles Berthomé, les fondateurs de l’association constituent le premier élément – sur cinq – du succès de l’aventure. Issus du Groupe œcuménique du Mans, ce sont eux qui ont permis de « réussir l’ancrage ». « On se cherche un peu au début, raconte Gilles. Pourtant, instaurer un état de confiance, une bienveillance totale, est indispensable. A un moment donné, la confiance est née… Il y a dans chacun une énergie qu’on ne connaît pas, et ça, c’est l’émotion garantie dans une association : chacun se révèle ! »
 
 
 
 
La chapelle de l'oratoire, qui a accueilli l'exposition biblique au Mans
Un des panneaux de l'exposition dans la chapelle de l'oratoire

 
Un projet qui humanise
 
Le deuxième élément est l’association, et son œcuménisme. « On a été plus forts en travaillant tous ensemble, c’est-à-dire toutes les communautés chrétiennes, avec le soutien de la communauté juive », souligne Gilles. Cet aspect a été important par rapport aux autorités – le maire, le président du Conseil général. Ils ont constaté une volonté de mener un projet intelligent, qui crée du lien social, qui humanise. C’était un plus pour la cité du Mans.
 
Or le fait d’être pris au sérieux par les autorités, troisième élément, est déterminant pour la réussite de l’exposition. « Exister par rapport aux autorités locales est important et, pour cela, il faut qu’il y ait des responsables – pas forcément le président – qui aient un rôle officiel, estime Gilles. Et puis, l’association est déclarée, reconnue par la République, et elle existe vis-à-vis des pouvoirs publics. »
 
Selon Gilles, le quatrième élément est le fait d’avoir un président de l’association et des administrateurs expérimentés dans la conduite de projets – Gilles est un cadre supérieur à la retraite et la gestion d’un gros projet avec des enjeux financiers importants ne lui a pas fait peur.
 
Et puis, cinquième élément, il faut du temps. C’est aussi parce que les choses ont besoin de mûrir, de ne pas se faire dans la précipitation, que le temps est crucial : les gens ont besoin d’apprendre à se connaître, et de voir aussi où est l’essentiel.
 
 
Vers une nouvelle aventure ?
 
« Nous avons créé entre nous des liens nouveaux et solides, conclut Gilles. Mais le chemin de l’Expo Bible a aussi été une rencontre renouvelée entre chacun d’entre nous et la Bible. Un chemin qui n’est sans doute jamais achevé. »
Il semble certain que, tant sur le plan des échanges fraternels que de la découverte de la Bible, l’aventure ne s’arrêtera pas là… Tous ont envie de continuer, de monter un autre projet, de vivre d’autres émotions œcuméniques. La réflexion est en cours !



Rangée de maisons bordant le jardin des plantes du Mans
 
Claire Bedot, responsable de la communication francophone pour l’Alliance biblique universelle © E-magazine mensuel de l’ABU – juillet 2012

Médias

Soutenir le projet

Soutenir le projet

Je soutiens ce projet en faisant un don

Pour faire un don au tritre de l'impôt sur le revenu, cliquez ici La Fondation Bible & Culture est également habilitée à recevoir les dons dans le cadre de l 'IFI

L'Alliance biblique française

***9***

Découvrez les 5 traductions de la Bible réalisées par l'Alliance biblique française sur Editionsbiblio.fr

La Nouvelle Bible Segond - Edition d
Edition d’étude La Nouvelle Bible Segond - Edition d'étude Auteur : Collectif
Prix : 46.50 EUR
La Sainte Bible « Colombe » Notes intégrales
Colombe - Nouvelle Segond révisée (1978) La Sainte Bible « Colombe » Notes intégrales Auteur : Collectif
Prix : 30.95 EUR
La Bible Parole de Vie - Standard
Avec les deutérocanoniques La Bible Parole de Vie - Standard Auteur : Collectif
Prix : 11.50 EUR
La Bible TOB - Notes intégrales
Notes intégrales La Bible TOB - Notes intégrales Auteur : Collectif
Prix : 140.00 EUR
La Bible Nouvelle Français courant reliure rigide
Avec les deutérocanoniques La Bible Nouvelle Français courant reliure rigide Auteur : Collectif
Prix : 21.50 EUR