Alliance biblique française

Exposition scolaire : une première au lycée Saint-Louis de Saint-Nazaire

Expo La Bible, patrimoine de l'humanité

La visite de l’exposition biblique a concerné 200 élèves de sixième dans notre établissement, c’est-à-dire huit classes », nous dit Sylvie Lemoine, responsable de pastorale au lycée Saint-Louis de Saint-Nazaire.

 
Le lycée Saint-Louis a été le premier, du 14 au 26 novembre dernier, à accueillir la toute nouvelle exposition biblique scolaire de l’Alliance biblique française (ABF) élaborée avec le concours de l’Institut européen en sciences des religions.
 
 
« Ce qui m’a le plus marqué… »
 
La visite de l’exposition a donné l’occasion de travaux de groupe en cours de français et d’histoire-géographie, deux matières qui abordent des textes bibliques ou la naissance du judaïsme et du christianisme dans leur programme.
« L’exercice que j’ai fait faire à mes élèves, après la visite, sur les différentes formes de discours, et en particulier sur le discours argumentatif (“j’ai aimé… parce que…”), a permis de montrer que chacun avait retenu quelque chose de l’exposition », raconte Nathalie Yalitoungou, professeur de français.
En effet, « ce qui m’a le plus marqué, c’est qu’il y ait autant de livres dans la Bible », écrit Cédric sur le poster réalisé par son groupe sur le thème « Un livre de rencontres ». « Ce qui m’a marqué, ce sont les odeurs que nous avons découvertes à la fin », écrit Mia. Sur le poster « Les mondes de la Bible », Matthias écrit qu’il a été « étonné du nombre de bibles traduites en 2000 ». « Ce qui m’a le plus étonné », c’est qu’on puisse lire la Bible sur un portable, écrit Joshua sur le poster « La Bible transmise ».
 
 
« Dans mon paradis… »
 
Mme Yalitoungou a également fait travailler ses élèves sur des quiz bibliques : les enfants devaient faire deviner un personnage biblique comme Noé ou l’ange Gabriel. Quant à l’exercice « Qu’est-ce que le paradis pour vous ? », il a permis aux enfants d’exprimer librement leur créativité, et on sent que cela leur a beaucoup plu.
 
« Dans mon paradis, il y a le ciel, le soleil et la mer, un arbre et du sable », écrit un des élèves sur son dessin très inspiré. Les posters réalisés par les élèves ont été préparés en collaboration avec Alizée Perrais, leur professeur d’histoire-géographie.


Poster réalisé par des élèves de 6e sur le panneau "Un livre de rencontres" de l'exposition biblique

Dessin réalisé par un élève de 6e sur le thème "Dans mon paradis"
 
 
Mieux comprendre le contexte
 
 « En classe de sixième, on traite du judaïsme et de la naissance du christianisme, explique Mlle Perrais. Pour le judaïsme, on travaille sur quelques extraits de la Bible hébraïque et on la situe dans l’Histoire. Quand on parle du christianisme, on leur présente des extraits du Nouveau Testament, que l’on situe également dans le contexte.
« Ce n’est pas facile pour des enfants si jeunes. Aller voir l’exposition biblique nous a permis de resituer ce que nous avions vu en cours, notamment certaines notions concernant l’Orient ancien. »
L’exposition ne couvre pas seulement le programme de sixième : grâce à ses six thèmes, elle traite la totalité des moments, dans le parcours scolaire, où la Bible est abordée. L’ABF s’est basée sur la recension très complète qui en est faite sur le site de l’Institut européen en sciences des religions.
 
 
Un manque de matériel pédagogique adapté
 
Mlle Perrais avait préparé de courts questionnaires permettant aux enfants d’assimiler le contenu des panneaux avec, à la fin, une question plus générale sur ce que la visite de l’exposition leur avait apporté. Le fait que l’exposition ne soit pas fournie avec du matériel pédagogique adapté est un manque souligné par l’équipe enseignante. L’idéal serait que l’ABF puisse proposer aux professeurs un dossier complet, avec des idées à reprendre telles quelles ou à adapter.
« Nous sommes conscients de cette nécessité, et nous réfléchissons déjà à ces matériels pédagogiques, nous dit Matthieu Arnera, chef de projet Expositions à l’ABF. Leur objectif principal est d’aider les enseignants à préparer la visite de l’exposition, particulièrement ceux qui n’ont pas de culture biblique et qui ne savent parfois pas par où commencer. »
Le matériel pédagogique sera préparé par quatre parties : l’Alliance biblique, les biblistes qui l’ont aidée à réaliser l’exposition, des enseignants d’histoire et de lettres pour la partie qui concerne les faits religieux dans les programmes de l’Education nationale, et d’autres enseignants de l’enseignement privé pour l’utilisation pastorale, voire catéchétique.


Vue partielle d'un poster réalisé par des élèves de 6e du lycée Saint-Louis sur le panneau "Les mondes de la Bible" de l'exposition biblique
 
Davantage d’interactivité
 
Valérie Gotteland, elle aussi professeur d’histoire-géographie, a regretté l’absence d’interactivité dans l’exposition, même si les élèves ont beaucoup aimé découvrir ou redécouvrir des parfums en rapport avec la Bible, comme l’hysope ou la rose.
« Il faut développer l’idée d’un support interactif parce qu’à partir d’un moment, l’expo, c’est comme en classe, ça commence à faire long ! confie-t-elle en souriant. Les enfants d’aujourd’hui, dès qu’il y a beaucoup à lire, ils abandonnent. Les panneaux étaient très bien faits, et leur message était simple. Mais c’est trop fastidieux pour des enfants de sixième. »
 
 
Sylvie Lemoine abonde dans son sens.
 
« L’exposition a été accueillie dans un lieu qui s’appelle le Parvis, qui est à la fois un lieu d’exposition et un lieu de formation des catholiques de la ville, nous dit-elle. Myriam Jolimonge, la responsable des expositions, avait pris le temps de se documenter pour pouvoir présenter l’exposition aux élèves, notamment la partie sur les parfums. Elle s’était aussi procuré une musique avec le son du shofar. Bref, elle avait rendu cela vivant ! »
 
 
Bientôt des solutions
 
Mais il aurait fallu que cette interactivité soit davantage généralisée au sein de l’exposition, et sans l’aide précieuse d’une personne extérieure. Comment répondre à ces attentes ?
« Nous souhaitons préparer des outils sur des supports interactifs (DVD-ROM, web, etc.), nous apprend Matthieu Arnera. Ils seront une aide pour l’enseignant et constitueront des contenus supplémentaires, plus ludiques, pour l’élève. On pourrait proposer certains textes sous forme de fichiers audio – par exemple tous les textes bibliques et non bibliques qui parlent du Déluge. Et mettre des fichiers vidéo à disposition. »Une nouvelle étape passionnante s’annonce donc pour l’exposition scolaire de l’ABF, avec des propositions face aux manques constatés et une interactivité largement accrue !
 
Claire Bedot, responsable de la communication francophone pour l’Alliance biblique universelle.
Tous droits réservés © E-magazine mensuel de l’ABU – juillet 2012

Médias

Soutenir le projet

Soutenir le projet

Je soutiens ce projet en faisant un don

Pour faire un don au tritre de l'impôt sur le revenu, cliquez ici La Fondation Bible & Culture est également habilitée à recevoir les dons dans le cadre de l 'IFI

L'Alliance biblique française

***9***

Découvrez les 5 traductions de la Bible réalisées par l'Alliance biblique française sur Editionsbiblio.fr

La Nouvelle Bible Segond - Edition d
Edition d’étude La Nouvelle Bible Segond - Edition d'étude Auteur : Collectif
Prix : 46.50 EUR
La Sainte Bible « Colombe » Notes intégrales
Colombe - Nouvelle Segond révisée (1978) La Sainte Bible « Colombe » Notes intégrales Auteur : Collectif
Prix : 30.95 EUR
La Bible Parole de Vie - Standard
Avec les deutérocanoniques La Bible Parole de Vie - Standard Auteur : Collectif
Prix : 11.50 EUR
La Bible TOB - Notes intégrales
Notes intégrales La Bible TOB - Notes intégrales Auteur : Collectif
Prix : 140.00 EUR
La Bible Nouvelle Français courant reliure rigide
Avec les deutérocanoniques La Bible Nouvelle Français courant reliure rigide Auteur : Collectif
Prix : 21.50 EUR