Alliance biblique française

Aider les enfants et les jeunes à redécouvrir leur culture judéo-chrétienne

Expo scolaire La Bible, patrimoine de l'humanité

Dès ses débuts, l’exposition de l’Alliance biblique française a franchi les frontières pour être présentée en Suisse, à Genève. Par la suite, elle a même traversé les mers, jusqu’en Guyane et au Liban.
 
« La première expérience en 2010 a été si concluante qu’il a été décidé de faire revenir l’exposition biblique en 2014 », nous dit Florence Auvergne-Abric, une Française qui vit en Suisse depuis 30 ans et qui est animatrice Enfance et famille pour l’Eglise protestante de Genève.
 
 
« Ils n’ont plus les clés »
 
Florence Auvergne-Abric collabore avec l’équipe du Temple de la Fusterie, dirigée par le pasteur Blaise Menu, qui a accueilli l’exposition biblique. Pour elle, l’exposition répond à une urgente nécessité : aider nos contemporains, les jeunes notamment, à découvrir ou redécouvrir leur culture judéo-chrétienne.
 « On constate une méfiance croissante vis-à-vis de tout ce qui est religieux, affirme-t-elle. Parallèlement pourtant, une prise de conscience se fait : les jeunes ne connaissent pas leurs origines judéo-chrétiennes. Ils ne comprennent pas bon nombre d’œuvres d’art et de références littéraires, ils n’ont plus les clés. Alors, dans les écoles, on réintroduit l’étude des grands textes. »
 
 
Rétablir une prise de parole sur la Bible
 
Selon elle, l’aspect le plus intéressant de l’exposition de l’Alliance biblique est qu’elle n’est pas religieuse : elle présente l’histoire de la Bible, son influence culturelle, mais « ce que chacun retire de l’exposition, cela lui appartient ».
 
La richesse de l’exposition est aussi la multiplicité des témoignages qu’elle apporte sur la Bible de la part des chrétiens catholiques, orthodoxes et protestants (réformés, luthériens, évangéliques, adventistes) et des juifs. Elle est le fruit d’une grande écoute des uns et des autres : non religieuse, l’exposition peut alors être non seulement œcuménique, mais interreligieuse.
 
Cependant, et c’est fondamental, l’exposition remet la Bible et le message chrétien sur la place publique. Reprendre la parole sur la Bible, c’est toute la démarche de Florence Auvergne-Abric. En effet, grâce aux « Parlottes des Théopopettes », spectacle de marionnettes suivi d’un débat, elle parle philosophie et théologie à des enfants de tous âges. Deux mercredis par mois, le spectacle réunit 70 à 80 enfants dans le Temple de la Fusterie avec leurs parents ou grands-parents.

Matthieu, 10 ans, visite l'expo biblique de la Fusterie    
 

Des enfants demandeurs de sens
 
« Les enfants, comme leurs parents d’ailleurs, sont demandeurs de sens, explique Florence Auvergne-Abric. Le vide laissé par la disparition du religieux est énorme. Dans toutes les écoles fleurissent des groupes de discussion et de prise de conscience. On y apprend aux enfants à discuter sur les grandes questions. Or, dès qu’on parle de sens, les enfants, d’eux-mêmes, parlent de Dieu ! »
 
Les parents des enfants qui assistent aux « Parlottes » sont parfois des chrétiens convaincus, mais d’autres sont plus éloignés : ils n’enverraient pas leurs enfants à l’éveil à la foi. « Les Parlottes », qui ne proposent pas un enseignement, leur convient mieux. C’est un espace de parole pour les enfants, qui permet aussi aux parents d’aborder ensuite diverses questions avec leurs enfants.
 
 « A travers les “Parlottes”, nous essayons de faire passer le message que l’Eglise est porteuse de sens, reprend Florence Auvergne-Abric. Il est temps que l’Eglise redevienne un interlocuteur dans toute sa maturité, avec l’expérience de cette Parole qu’elle a digérée et doit désormais transmettre. Comme pour l’exposition de l’Alliance biblique, notre objectif est d’informer. Il est aussi de faire émerger chez l’enfant une pensée qui lui est propre à propos de sa spiritualité, en lui donnant les outils pour le faire. »
 
 
Le visiteur, un nouveau lecteur
 
L’exposition de l’ABF rejoint donc tout à fait l’approche de l’équipe créatrice des « Parlottes des Théopopettes » au sein de l’Eglise protestante de Genève. Depuis sa conception, l’exposition a été pensée ainsi : permettre à chaque visiteur de commencer, au sein même de l’exposition, sa lecture de la Bible. Et ça marche ! La démarche, entamée au cœur de la visite, se poursuit souvent, à la lumière de tout ce qui a été découvert dans l’exposition, et de tout ce que le visiteur découvre encore par ses recherches personnelles. Le visiteur devient lecteur.

Temple de la Fusterie

Photos et tous droits réservés  © E-magazine mensuel de l’ABU – juillet 2012

Médias

Soutenir le projet

Soutenir le projet

Je soutiens ce projet en faisant un don

Pour faire un don au tritre de l'impôt sur le revenu, cliquez ici La Fondation Bible & Culture est également habilitée à recevoir les dons dans le cadre de l 'IFI

L'Alliance biblique française

***9***

Découvrez les 5 traductions de la Bible réalisées par l'Alliance biblique française sur Editionsbiblio.fr

La Nouvelle Bible Segond - Edition d
Edition d’étude La Nouvelle Bible Segond - Edition d'étude Auteur : Collectif
Prix : 46.50 EUR
La Sainte Bible « Colombe » Notes intégrales
Colombe - Nouvelle Segond révisée (1978) La Sainte Bible « Colombe » Notes intégrales Auteur : Collectif
Prix : 30.95 EUR
La Bible Parole de Vie - Standard
Avec les deutérocanoniques La Bible Parole de Vie - Standard Auteur : Collectif
Prix : 11.50 EUR
La Bible TOB - Notes intégrales
Notes intégrales La Bible TOB - Notes intégrales Auteur : Collectif
Prix : 140.00 EUR
La Bible Nouvelle Français courant reliure rigide
Avec les deutérocanoniques La Bible Nouvelle Français courant reliure rigide Auteur : Collectif
Prix : 21.50 EUR