Archives

La Traduction oecuménique de la Bible - Edition 2010

Publié le 16 octobre 2010

TOB - Présentation

La traduction oecuménique de la Bible (TOB),publiée en 1975, a marqué un tournant dans la longue histoire de la traduction de la Bible. Pour la première fois au monde, des biblistes catholiques, protestants et orthodoxes travaillaient ensemble pour produire une traduction moderne et une annotation dont la fiabilité et le sérieux sont aujourd’hui reconnus par tous.
 
La Bible TOB a bénéficié depuis d’importantes révisions proposant un texte plus précis et harmonieux prenant en compte les avancées de la recherche biblique. Le suivi en a été réalisé par l’Association oecuménique pour la recherche biblique (AORB) en coordination avec les éditeurs. Une première mise à jour a donné lieu à l’édition de 1988, intégrant les remarques ou suggestions des lecteurs, et harmonisant la traduction de certains mots ou passages parallèles.
 
Une quinzaine d’années plus tard, une équipe oecuménique de cinq spécialistes a été chargée de réviser les introductions et l’annotation du Pentateuque, la traduction ne subissant que quelques ajustements. Cette édition parue en 2004 comprenait également une révision des introductions générales à la Bible, à l’Ancien Testament et aux Prophètes ainsi que du tableau chronologique.

Dès 2004, la mise à jour de l’ensemble de la traduction, de ses introductions et de ses notes a également été décidée. De nouvelles équipes oecuméniques se sont mises aussitôt au travail.
 
La nouvelle édition 2010        

La traduction elle-même a été revue dans une double perspective : d’une part, des retouches ponctuelles portant sur des mots, correction des fautes d’orthographe ou de ponctuation, rectification dans la numérotation de versets, etc ; d’autre part, des retouches systématiques dans l’intérêt à la fois de la fidélité au texte source et de la clarté de la langue.
 
Quelques exemples du travail réalisé :
- Les noms divins. Les qualificatifs « puissant » ou « tout-puissant » qui accompagnent ces noms sont en réalité étrangers aux noms divins respectifs pour lesquels il fallait trouver un équivalent français. Ainsi la séquence très fréquente Adonaï (Elohim) Çebaoth, littéralement le Seigneur (Dieu) des armées, rendue par « le Seigneur (Dieu), le tout-puissant » a été revue en le Seigneur (Dieu) de l’univers, qui rend mieux l’étendue des compétences du Dieu de la Bible. Dans la même perspective, l’appellation Shaddaï, qui était rendue par « le Dieu Puissant » a été tout simplement transcrite. Les études récentes reconnaissent en effet ignorer complètement sa signification. A la première occurrence (Genèse 17,1) une note apporte sur ce point les précisions utiles. Le titre Pantokratôr, qui apparaît dans les livres deutérocanoniques de l’Ancien Testament et dans le Nouveau Testament, est uniformément rendu par le Souverain (au lieu de tout-puissant).
 
- Le qualificatif « jaloux », accolé au nom divin, ayant toutes chances d’être compris au sens de « envieux » a été systématiquement remplacé. On lit maintenant : un Dieu exigeant. Quant à la jalousie de Dieu, elle a fait place à son zèle dans les cas où Dieu prend le parti de son peuple, et à son ardeur quand il s’en prend à lui.
 
- Le verbe « prophétiser », quand il décrit l’activité du prophète, porte-parole de Dieu, ouvrait la porte à un contresens, dans la mesure où il était compris au sens usuel de « prédire ». Il a donc été avantageusement remplacé par parler en/comme prophète. Etc.
 
- Pour le Nouveau Testament, la principale retouche a porté sur la traduction du grec Ioudaioi par « Juifs » dans l’évangile de Jean. Le français et le grec n’ont pas les mêmes significations : en français, le terme « juif » est susceptible de deux acceptions seulement selon les cas — (1) adepte de la religion juive, (2) descendant de Jacob ; en grec, il peut désigner aussi, selon les cas, soit les Judéens (3), soit les autorités du judaïsme d’alors (4), en l’occurrence les membres du sacerdoce jérusalémite. Une équipe oecuménique a cherché à identifier l’acception convenable dans les 68 cas faisant problème dans l’évangile johannique, en proposant chaque fois l’équivalent français que le contexte rendait satisfaisant.
 
- Toutes les cartes et plans ont été actualisés et entièrement redessinés.
 
La grande nouveauté : six livres en plus
La TOB 2010 constitue aussi un événement éditorial et oecuménique sans précédent, puisqu’elle contient six livres deutérocanoniques supplémentaires, en usage dans la liturgie des Eglises orthodoxes : 3 et 4 Esdras, 3 et 4 Maccabées, la Prière de Manassé et le Psaume 151. L’ajout de ces livres, sous l’impulsion de l’Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge, confirme le caractère oecuménique de la TOB. Consultées sur cette initiative, les différentes Eglises ont donné leur approbation officielle.
 
Ces livres additionels ont été placés après les livres deutérocanoniques reçus par les catholiques. Ils ont été traduits, introduits et annotés sous la supervision d’un comité scientifique, selon les principes propres à la TOB. Certains de ces textes n’existaient pas jusqu’à maintenant en traduction française.
 
Une grande introduction aux livres deutérocanoniques, inédite, complétée par un tableau récapitulatif des canons juif et chrétiens de l’Ancien Testament offre un nouveau regard sur la formation complexe du canon des Ecritures et sa réception dans les diverses traditions.
 
Le texte biblique de la TOB 2010 est disponible en deux éditions : Notes intégrales et Notes essentielles, coéditées par BIBLI’O (Société biblique française) et les éditions du Cerf.

Extrait : Esdras 3
Extrait : La prière de Manassé
► La TOB : Le dossier de presse 
► Les différentes éditions, sur le site Bibli'O

 

Faites un don

Faites un don

Associez-vous à nos actions, faites un don

Pour faire un don au tritre de l'impôt sur le revenu, cliquez ici Notre Fondation Bible & Culture est également habilitée à recevoir les dons dans le cadre de l 'ISF

Nos projets en France et à l'international

Découvrez les 5 traductions de la Bible réalisées par l'Alliance biblique française sur Editionsbiblio.fr

La Bible en français courant - Gros caractères
Avec les deutérocanoniques La Bible en français courant - Gros caractères Auteur : Collectif
Prix : 41.00 EUR
La Nouvelle Bible Segond - Edition d
Edition d’étude La Nouvelle Bible Segond - Edition d'étude Auteur : Collectif
Prix : 46.50 EUR
La Sainte Bible « Colombe » Notes intégrales
Segond révisée 1978 (Colombe) La Sainte Bible « Colombe » Notes intégrales Auteur : Collectif
Prix : 30.95 EUR
La Bible Parole de Vie - Standard
Avec les deutérocanoniques La Bible Parole de Vie - Standard Auteur : Collectif
Prix : 13.95 EUR
La Bible TOB - Notes intégrales
Notes intégrales La Bible TOB - Notes intégrales Auteur : Collectif
Prix : 140.00 EUR

Les prières les plus suivies de notre communauté 2ou3.com